Toute savoir sur l'amiante

Le désamiantage est une intervention qui doit être réalisée par des professionnels. Elle permettra de retirer tous les matériaux contenant de l’amiante, dont l’usage était très répandu et tout particulièrement dans le BTP pendant les années 1960 à 1980.

Le désamiantage est l’ensemble des actions à réaliser afin d’enlever l’amiante d’un bâtiment (immeuble, maison individuelle, bateau, …). Cette opération est soumise à une règlementation très stricte et doit faire l’objet de précautions particulièrement drastiques en raison du risque sanitaire associé. 

Dans les années 70, les dangers de ce minerai étaient méconnus, ou passés sous silence.
Au cours du temps l’usage de l’amiante a considérablement diminué, et les pouvoirs publics ont progressivement mis en place des plans et programmes de santé publique pour lutter contre les risques professionnels et environnementaux causés à l’amiante.
Un dispositif réglementaire prévoit un repérage, une surveillance et la mise en place de travaux obligatoires dans certains cas spécifiques, ainsi que la responsabilisation des propriétaires dans la mise en œuvre de ce dispositif. Si vous possédez un immeuble construit avant 1997, vous avez des obligations légales concernant l’amiante.

Gare désafectée

Dans quels cas le désamiantage est-il obligatoire?

Si le diagnostic amiante ne montre aucune présence d’amiante dans les locaux ou une quantité extrêmement faible, il n’y a aucune obligation de désamiantage. La surveillance est cependant de mise en cas de risque de dégradation des matériaux contenant des fibres d’amiante.
En revanche, si le diagnostic montre que la quantité d’amiante est supérieure à cinq fibres d’amiante par litre d’air, des travaux doivent être réalisés par une entreprise certifiée dans les 36 mois suivant le diagnostic. Attention, si le désamiantage obligatoire n’est pas effectué, des sanctions pénales sont encourues.

La procédure de retrait pas à pas en différentes étapes

Le désamiantage est un chantier extrêmement lourd et délicat, notamment à cause de la toxicité des matériaux éliminer. Cette opération suit généralement les étapes suivantes :
Il s’agit de dépoussiérer toutes les surfaces de l’endroit où le chantier va avoir lieu et de protéger ou déplacer les éléments qui pourraient être exposés à l’amiante pendant le désamiantage.
La zone à traiter doit ensuite être confinée afin de la rendre totalement étanche et ce afin d’éviter la prolifération des fibres d’amiante vers l’extérieur.
Ce n’est qu’ici que le désamiantage à proprement parler commence. Il existe différentes méthodes pour retirer l’amiante, en fonction du risque de prolifération des fibres.

  • Le retrait : les éléments contenant de l’amiante et ceux qui ont été en contact direct avec l’amiante sont arrachés grâce à des méthodes spécifiques permettant d’éviter la prolifération des fibres d’amiante.
  • L’encapsulage : lorsque le produit amianté ne peut être retiré sans créer de forts risques de contamination pour les professionnels en charge, ceux-ci pourront utiliser la technique de l’encapsulage, c’est à dire une pulvérisation de produits surfactants afin de solidifier tous les éléments.
  • Le recouvrement : par ragréage, collage d’un revêtement ou encore pose d’un sol souple.

L’arrêté du 12 décembre 2012 ne précise pas spécifiquement les paramètres permettant de choisir entre les différentes techniques. Il indique toutefois que la décision doit dépendre de l’état de conservation du matériau amianté et du risque de dégradation de celui-ci.

Une fois l’amiante démantelée, les surfaces sont aspirées avec un filtre absolu et brossées.
Une fois le désamiantage effectué, des contrôles divers sont effectués afin de vérifier que l’amiante a bien été éliminée à 100%. Si les résultats sont satisfaisants, le chantier de désamiantage peut être démonté.
Les déchets contenant de l’amiante doivent être acheminés vers un centre de traitement spécialisé qui délivrera un certificat prouvant la bonne gestion des déchets dangereux liés au chantier.

Le coût d'un désamiantage

Si un diagnostic à permis de découvrir des traces d’amiante, l’entreprise en charge du désamiantage devra proposer un devis en fonction des risques et de la nature des travaux à réaliser.

Le coût d’un désamiantage varie ainsi selon le type d’amiante à éliminer, la quantité, le lieu où est située l’amiante, la durée du chantier, la procédure de gestion des déchets ainsi que les moyens utilisés pour protéger les lieux et les personnes lors du chantier.

Sachez qu’un désamiantage simple (sans collecte) ne coûte que 20 à 40€/m2 pour un mur extérieur en fibro-ciment, tandis que le désamiantage d’une dalle de lino peut aller jusqu’à 150€/m2. Le coût total d’un chantier dépend de la surface en m2 à désamianter.

Toit en amiante

L’amiante, un risque sanitaire sous-estimé

Décharge avec de l'amiante

L’amiante est considéré comme un risque sanitaire majeur pour les travailleurs. L’amiante touche tous les domaines professionnels (bâtiment, génie civil, industrie, maritime, aéronautique, ferroviaire, etc.). Selon une étude publiée en 2015 par le Haut Conseil de la Santé Publique (HSCP), près de 100 000 décès pourraient être imputés à une exposition professionnelle à l’amiante entre 2009 et 2050.

L’amiante est même considéré comme la deuxième cause de maladie professionnelle et la première cause pour les décès ayant pour origine une maladie professionnelle. Enfin, on estime que 110 000 salariés sont exposés chaque année à des fibres d’amiante.
Et les professionnels ne sont pas les seuls : chaque citoyen est concerné dans son lieu d’habitation, son lieu de travail ou les services publics qu’il peut fréquenter.

Pour tous renseignements complémentaires, n'hésitez pas à nous contacter