Maîtrise d’œuvre déplombage

La prévention

La présence de plomb dans le bâtiment en demandant au donneur d’ordre un diagnostic plomb avant travaux. Si les résultats sont positifs, l’entreprise définit la façon dont elle va intervenir.

Pour minimiser les risques, l’idéal est de privilégier les méthodes qui ne dégagent pas de poussière : par exemple, utiliser un décapant chimique plutôt qu’une ponceuse. Si les techniques alternatives ne sont pas possibles, il s’agit de chercher à limiter les dégagements de poussière grâce à des systèmes d’aspiration ou d’humidification.

Les salariés et artisans devant intervenir dans des travaux les exposant au plomb doivent par ailleurs suivre une formation. Les mesures préventives mettent l’accent sur les mesures d’hygiène (se laver les mains, se changer, se doucher) et sur le port d’équipement de protection individuelle (masque, gants…). Le plomb fait par ailleurs l’objet d’une politique de gestion des déchets réglementée.

Travaux de démolition, de rénovation

Les risques concernent principalement les professionnels qui interviennent pour effectuer des travaux de démolition et/ou de réhabilitation dans des bâtiments construits avant 1949.

Intervention sur matériau contenant du plomb et absence de protection

Le risque qu’un salarié ou un artisan s’intoxique au plomb est particulièrement important en cas de travaux de démolition ou de rénovation dans les logements, habitations et bâtiments anciens.

Les interventions sur les matériaux contenant du plomb doivent faire l’objet de mesures de protection adaptées.

Par exemple, si un maçon démolit un crépi contenant de la céruse et qu’il ne porte pas de gant, de la poussière de plomb peut se déposer sur ses mains. S’il ne lave pas correctement ses mains et qu’il mange par la suite un sandwich, il peut ingérer accidentellement des particules de plomb. Les plus grosses pourront être éliminées par les urines mais les plus fines pénétreront dans son organisme.

Les mesures d’hygiène et les équipements de protection individuelle sont particulièrement importants pour limiter le risque d’intoxication. Les politiques de prévention passent par une
information des salariés et par l’installation, sur les chantiers à risque, d’unités de décontamination avec douche obligatoire.

Des conséquences pouvant être graves en cas de contamination

L’intoxication par le plomb, également appelée « saturnisme » est particulièrement connue parce qu’elle peut impacter le développement des facultés intellectuelles chez les jeunes enfants.

Mais elle peut avoir des conséquences importantes chez les adultes, notamment chez les professionnels fréquemment exposés au plomb sur leur lieu de travail. Les intoxications au plomb peuvent se traduire par des maux de tête, des vertiges, des maux gastriques : des crampes et de nausées (coliques de plomb)… Le saturnisme peut avoir des conséquences importantes sur l’organisme et impacter la fabrication des globules rouges, altérer la fonction rénale, engendrer des troubles neuropsychiques, ou atteindre le système nerveux et altérer le système de reproduction.

Le plomb a un caractère toxico cumulatif : une fois qu’il est stocké dans l’organisme, il continue à produire ses effets longtemps après l’exposition et ce, même à faibles doses.

Déplombage des sols

En savoir plus sur le plomb

Élément toxique pour l’Homme, le plomb était l’un des matériaux que les alchimistes essayaient de transformer en or au Moyen Âge.

Historique du plomb

Le plomb fait partie des plus anciens métaux découverts et travaillés par l’Homme, et ce depuis la Préhistoire. Sa toxicité, elle, est connue depuis l’Antiquité. Ce qui n’a pas empêché son utilisation, sans doute favorisée par une extraction aisée.

Propriétés du plomb

Le plomb apparaît comme un métal gris et bleuâtre. Quand il s’oxyde, il prend une teinte blanche. Ce métal est malléable et conduit moins bien l’électricité que d’autres métaux. Il possède une bonne résistance à la corrosion et réagit facilement avec des composés organiques.

Utilisation du plomb

Actuellement, une grande partie de la production de plomb est consacrée aux électrodes de batteries automobiles et aux munitions. Sa grande densité en fait un matériau de choix pour les poids de toutes sortes. Dans l’industrie nucléaire, il est employé sous forme de briques ou de verre au plomb en tant que bouclier contre les radiations. L’ajout de composés du plomb permet d’obtenir des teintes rouges ou jaunes dans les céramiques. Le plomb est aussi très répandu dans les sculptures et dans le secteur du bâtiment. Certaines peintures blanches qui contiennent du plomb sont encore utilisées par des artistes.

Toxicité du plomb

Le plomb est classé comme cancérogène probable chez l’Homme depuis une dizaine d’années. Il est toxique chez l’Homme même à faible dose. L’intoxication se caractérise par de l’anémie, une baisse de la qualité auditive et des atteintes rénales, ainsi que par une perte de QI (Quotient intellectuel). L’ensemble des troubles causés par le plomb sont rassemblés sous l’appellation de « saturnisme », Saturne étant la planète à laquelle les alchimistes associaient le plomb.

Pour tous renseignements complémentaires, n'hésitez pas à nous contacter